Cours particuliers de physique au collège.

Les cours particuliers de physique à Toulouse sont devenus incontournables que vous soyez au collège, au lycée, ou dans le supérieur. Ce sont ces cours qui vous permettront de faire la différence dans le dossier.

Cours particuliers de physique college
Les grands domaines de la physique

La physique au collège

Au collège, il n’est pas encore fait de vrai différence entre la physique et la chimie. Les professeurs de physique sont donc en fait des professeurs de physique-chimie. C’est une particularité française de ne pas faire de différence dans l’enseignement de ces deux matières, car dans les autres pays, on le fait !

Le collège, notamment les classes de 6eme, 5eme, 4eme et 3eme, sont l’occasion d’aborder pour la première fois les savoirs essentiels à la compréhension de ce qui se passera au lycée, et dans le supérieur. Les cours particuliers de physique sont donc absolument essentiels si votre enfant éprouve des difficultés à intégrer ces nouveaux concepts ! Tout retard dans l’apprentissage se traduira inévitablement par un ressenti au niveau des notes.

On distingue des programmes en fonction de la classe dans laquelle se situent l’élève et le professeur : en 5eme, 4eme ou 3eme, les programmes sont bien différents et se complètent pour arriver à donner aux étudiants un aperçu complet de toute la physique qu’ils apprendront plus tard.

L’électricité au collège

Au collège, les problématiques électriques sont abordées tout au long de la scolarité. On verra notamment au cours de la classe de 5eme comment faire le schéma d’un circuit électrique, quelles sont les outils pour commencer à étudier l’électricité au collège, et surtout quelle est cette drôle de bête que l’on nomme : « dipôle ».

Une fois ces bases acquises, on s’intéressera aux notions d’intensité électrique. On verra que certains matériaux sont plus capables de transmettre le courant que les autres, et que ces matériaux sont considérés comme « isolant », ou « conducteur », en fonction de leurs capacités. On verra que l’électricité fonctionne dans un sens particulier, et que certains composants, les « diodes », permettent de bloquer la circulation dans un sens unique. On verra aussi que l’électricité peut être dangereuse, et qu’il faut faire attention !

Une fois la notion de courant électrique comprise, on verra qu’il existe différentes manières de faire circuler ce courant, dans des circuits en série et en parallèle, et on abordera les avantages respectifs de ces deux types de circuits en fonction de l’utilisation que l’on veut en faire ( attention aux cours-circuits !)

En 4ème, les cours particuliers de physique se complexifient, puisque l’on va intégrer de plus en plus de mathématiques aux cours d’électricité. On va notamment découvrir l’Ampère, inventé par un physicien qui a donné son nom à cette unité, et qui va nous permettre de quantifier, c’est à dire de mesurer la quantité d’électricité qui parcours un circuit.

Nous verrons que la circulation d’électricité dans les circuits obéit à un certain nombre de lois (on la mesure avec un ampèremètre) , et nos professeurs particuliers de physique vous expliqueront que ces lois sont couramment appelées « lois des noeuds et lois des mailles ». Il faudra pour les comprendre avoir eu une bonne explication de ce que sont les noeuds et les branches d’un circuit électriques, et sans cours particuliers de physique, difficile d’avoir une bonne note !

Une fois que l’intensité est intégrée (c’est un peu l’équivalent du débit dans un circuit hydraulique), on s’attaquera au problème de la tension (qui correspond à la hauteur d’eau dans le circuit, toujours pour les hydrauliciens). La tension se mesure en volt, et on utilise pour ce faire un voltmètre. La Tension ne se comporte évidemment pas de la même manière dans un circuit en fonction de sa structure.

Une fois ces deux notions de tension et d’intensité acquises, nos professeurs particuliers de physique vous apprendront comment appliquer ces connaissances à des objets de la physique du quotidien que nous maîtrisons tous, à savoir : les résistances et les ampoules.

Les lampes fonctionnent à une tension nominale constante, qui est celle qui est distribuée par le réseau EDF, à savoir 230V.

Nos intervenants pédagogiques vous prépareront ensuite à ce qui ne manque pas de tomber pendant les contrôles d’électricité au collège, et vous permettront d’avoir de bonnes notes en parlant… de la résistance !

La résistance est une partie du circuit dont la conductivité est moindre, et qui permet localement de créer une tension. La valeur d’une résistance se mesure en Ohms, et la relation entre la valeur de la tension et de l’intensité aux bornes d’une résistance se déduit d’une loi qui a gagné le nom de son inventeur, la loi d’Ohm.

Apprendre la loi d'Ohm avec nos cours particuliers de physique.
Loi d’ohm

En classe de troisième, nos professeurs de physique continuent leur exploration de l’électricité avec les dipôles qui n’ont pas encore été vu. On verra pêle-mêle l’utilisation que l’on peut faire d’une bobine électrique, comment elle va lisser la tension à ses bornes en se comportant comme un long tuyau d’arrosage.

Nos enseignants vous apprendront comment utiliser le courant alternatif, et quelle est la différence avec le courant continu que nous avions étudié jusqu’à présent. Les courants alternatifs ont la propriété d’être périodiques, c’est à dire qu’ils reviennent dans le même état à des périodes régulières.

On verra qu’à l’aide d’un alternateur, on peut transformer une énergie mécanique comme celle du vent ou de l’eau, en énergie électrique. C’est notamment le cas de ce qui se passe avec les éoliennes ou les centrales hydro-électriques.

Une fois ces notions acquises, nos profs vous montreront comment quantifier et analyser la périodicité de ces courants. On verra notamment les notions fondamentales comme celles de période électrique et de fréquence du réseau, ce qui nous amènera tout naturellement à parler des célèbres 50hz du courant électrique ménager.

La puissance électrique correspond à la capacité qu’aura la source d’électricité à avoir de la « force ». La puissance consommée par un appareil en veille est évidemment différente de celle consommée par un radiateur électrique, ou encore un TGV.

Une fois la puissance efficace acquise, on parlera de comment la consommation de puissance dans le temps se compte en énergie, et quelles sont les problématiques énergétiques que les élèves auront à affronter dans leur vie d’adultes.

Les problématiques de lumière au collège

Le collège est l’occasion pour nos professeurs d’aborder un élément fondamentale de la compréhension du monde : la lumière.

La lumière est une des deux ondes que nous connaissons le mieux puisque nous l’expérimentons quotidiennement avec nos yeux. Nos professeurs de physique vous parleront précisément des différentes sources de lumières, et du contexte qui nous permet, ou pas, d’arriver à discerner un objet. En effet, la « couleur » d’un objet traduit justement la capacité qu’a cet objet à ne PAS absorber cette lumière. Paradoxal, non ?

Nous verrons dans un deuxième temps de quelle manière se déplacent ces ondes lumineuses, c’est à dire que nos enseignants à Toulouse vous parleront de « propagation lumineuse« . Cette propagation se fait de manière rectiligne, en faisceaux.

Nous professeur, en cours particulier de physique, utiliseront leur pédagogie pour essayer d’expliquer des phénomènes que nous avons tous expérimenté au moins une fois dans notre vie, même pour les collégiens, à savoir les problèmes d’obstacles à l’écoulement rectiligne des rayons lumineux : aussi connues sous le nom d’ombres. Ainsi, on verra qu’une éclipse, ou encore les différentes phases (croissants) de la lune, sont des problématiques d’obstacle à l’écoulement ce ces rayons lumineux.

Cours particuliers pour comprendre la lune
Les différentes phases de la lune

Au collège à Toulouse, en classe de 4eme, nos enseignants vous expliqueront en quoi la lumière est en fait décomposable en différentes lumières. Nous parlerons alors de la « décomposition de la lumière blanche ». La lumière, en fonction de son spectre, contient un mélange de plus ou moins de couleurs différen test, et qu’en fonction de la capacité qu’ont les objets à absorber les couleurs, on les voit différemment.

Nous effectuerons en laboratoire des jeux de physique ou nous nous amuserons à modifier les trajectoires des rayons lumineux à l’aide d’outils optiques comme les lentilles optiques. Certaines concentrent les rayons lumineux, les lentilles convergentes, et certains les dispersent, on parle alors de lentille divergentes.

Une fois toutes ces connaissances comprises grâce à nos cours particuliers de physique à Toulouse, nous conclurons la partie lumière en étudiant la manière qu’a l’œil de transformer ces rayons lumineux en signaux électriques que le cerveau peut comprendre afin de nous permettre de « voir ».

La mécanique au collège

La mécanique est le domaine roi de la physique, et nos professeurs particuliers de physique se feront une joie de vous apprendre les bases !

On commencera les cours particuliers de mécanique pour le collège à Toulouse en parlant de la manière dont tous les objets ayant une masse interagissent entre eux : j’ai nomma la gravitation. C’est la fameuse histoire de la pomme que Newton s’est pris au coin du nez, probablement d’ailleurs à Toulouse ;). Ces interactions gravitationnelles ( qui sont liées à la gravité) seront reliées pendant les cours particuliers à la manière qu’ont les planètes de se tourner les unes autour des autres.

La notion de masse, en physique, ne peut pas être étudiée sans parler de la force qu’elle entraîne : le poids. Le poids est la force conséquente d’une masse attirée par une autre en suivant les lois de la gravitation universelle. Ce sont les différentes lois de Newton.

Isaac Newton, professeur particulier
Sir Isaac Newton, notre père, chez Cours Galilée

Une fois comprises ces lois de Newton, nos enseignants les relieront aux problématiques de vitesse, afin d’aborder de ce qui constitue la base de la mécanique : les énergies.

On distingue différents types d’énergie, les énergies cinétiques, mécaniques et potentielle de pesanteur. L’énergie cinétique est l’énergie liée à la vitesse d’un objet ayant une masse (si si, certaine objets n’ont pas de masse, nos profs vous l’expliqueront pendant les cours particuliers au lycée). L’énergie potentielle de pesanteur correspond grosso-modo à la vitesse que vous pourriez potentiellement avoir si vous sautiez de l’altitude à laquelle vous vous trouvez. L’énergie mécanique est la somme de ces deux énergies.

Les cours particuliers au collège à Toulouse

Comme vous avez pu le constater dans cet article, la physique au collège est une matière exigeante qui pose les bases de ce qui sera appris plus tard.

Tout au long de votre scolarité, les professeurs de Cours Galilée vous accompagnent dans votre réussite scolaire. Nous mettons en place à Toulouse des cours particuliers de physique pour le collège, à votre domicile. Comme vous pouvez le constater, nous avons des valeurs qui nous permettent de vous garantir le meilleur des cours particuliers à Toulouse. Tous nos professeurs sont issus de l’éducation nationale, ce sont des experts de l’enseignement et du soutien scolaire, et des physiciens qualifiés.

Retrouvez tous nos cours particuliers de physique à Toulouse sur notre site internet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *